fbpx
AN 2 9769

Cantus Mariales: Chants grégoriens (édition remasterisée)

Informations sur l'album

Cantus Mariales: Chants sacrés du Moyen Âge à la Vierge Marie

Tous les siècles chrétiens ont exalté à l’envie la très glorieuse Vierge, Mère de Dieu, par les louanges les plus magnifiques. Dans ce concert unanime de toutes les générations qui proclament Marie bienheureuse, le Moyen Âge a excellemment rempli sa partie. En effet, la dévotion si simple et si fervente de cette époque envers la Reine du ciel et de la terre a produit en son honneur toute une floraison d’hymnes et de chants.

Parmi tous ces poèmes sacrés, il en est beaucoup qui excellent vraiment, soit par la profondeur doctrinale des pensées, soit par la candeur et la liberté des effusions du cœur, soit par l’abondante simplicité des paroles, soit par l’emploi très heureux des images et des expressions scripturaires, qui pour les âmes pieuses ont une valeur bien supérieure aux expressions et aux fictions profanes; soit enfin par la belle variété de leur rythme et la pieuse douceur de leur musique.

Mais ces monuments remarquables de la piété de nos ancêtres gisent presque tous dans la poussière de l’oubli, ensevelis dans les vieux manuscrits; ce sont comme des fleurs précieuses pressées et desséchées entre les feuillets d’un herbier.

Il serait pourtant bien désirable qu’au moins les plus remarquables de ces chants reparussent à la lumière, de manière à pouvoir ainsi servir encore à la louange de Dieu et à la consolation des âmes.

C’est pourquoi nous sommes très heureux d’éditer aujourd’hui les chants mariaux qui vont suivre, dont une partie est extraite avantageusement des monuments du Moyen Âge, et dont l’autre est nouvellement composée, mais suivant la méthode de cet âge antique.

Cependant les anciens chants eux-mêmes ne sont point tous ici reproduits intégralement dans leur forme primitive tels exactement qu’ils se trouvent dans le document original, même le meilleur. Car il a été quelques fois utile ou même nécessaire de s’écarter de l’original, soit pour le texte, soit pour le chant, afin d’avoir une doctrine plus correcte, un sens plus clair, ou bien encore une disposition plus heureuse du rythme ou du motif mélodique. Que l’on n’en soit point surpris: notre petit ouvrage est une œuvre de piété plutôt qu’une publication archéologique ou littéraire.

Que les âmes pieuses acceptent avec joie et bienveillance ce bouquet marial composé de fleurs variées d’espèce, de couleur et de parfum, et pieusement cueilli dans le jardin de cette même Église.

Ô Mère aimante, qu’il est doux
De trouver en vous l’objet de notre joie, ô Marie!
Et vous tous qui la chérissez,
Devant l’autel, devant le trône
De la Vierge Mère de Dieu,
Aimez à lui redire de doux et expressifs cantiques
Amen

Extrait de la préface des Cantus Mariales de Dom Joseph Pothier (1835-1923), abbé de L’Abbaye Saint-Wandrille.

Lire la suite

À propos

Le Chœur des Moines de l’Abbaye bénédictine de Saint-Benoît-du-Lac
AN 2 8787 Flute Passion Schubert
AN 2 8787 Flute Passion Schubert

Start typing and press Enter to search

AN 2 9530 - Kuhlau: Grandes sonatesGround Midnight | James Gelfand Trio