fbpx
FL 2 3021

Fauré, Leclair, Debussy: Sonates françaises pour violon et piano

Date de sortie 17 août 1995
Numéro de l'album FL 2 3021

Informations sur l'album

Fauré: Sonate no. 1 en la majeur, op. 13

Des deux sonates pour violon et piano de Fauré, la première, en la majeur, composée en 1876 alors que le compositeur était âgé de 31, demeure l’une des œuvres les plus populaires et ceci à juste titre car le charme et la personnalité de son style s’imposent sans effort. C’est là sa première œuvre de musique de chambre mais elle peut être considérée comme un jalon dans l’histoire de ce genre non seulement en France mais aussi en Europe. Elle est en effet la première sonate pour violon et piano d’importance écrite dans la seconde moitié du XIXe siècle, si l’on fait exception des deux sonate de Robert Schumann. Elle précède de dix ans la célèbre sonate de Franck et de trois la première des trois sonates de Brahms.

La première sonate de Fauré fut créée en 1877 à un concert de la Société nationale de musique de Paris. L’œuvre est dédiée au violoniste français Paul Viardot.

Leclair: Sonate op. 9 no. 3, en ré majeur

Né à Lyon, Jean-Marie Leclair appartenait à une famille de passementiers dont pas moins de six des huit enfants firent carrière en musique. Il semble que Jean-Marie, destiné à devenir le plus célèbre, ait commencé par étudier la danse avant d’aborder le violon, qu’il étudia surtout à Turin à partir de 1722. Six ans plus tard, il commence une grande carrière de virtuose en France et à l’étranger. En Hollande, il étudia avec Locatelli et on ne tarda pas à le considérer comme un des maîtres de son ins-trument. Il mourut assassiné, dans des circonstances mystérieuses, à sa propre résidence parisienne.

L’œuvre de Leclair comprend surtout des œuvres pour violon, sonates et concertos. Il semble avoir assimilé les procédés de Vivaldi et de Corelli, tout en conférant à ses œuvres un caractère original.

Debussy: Sonate en sol mineur

Debussy fut consterné par la déclaration de la guerre en 1914; à ce drame s’ajoutaient un profonde antipathie à l’égard des Allemands et la certitude que sa propre maladie, le cancer, lui serait fatale. L’été de 1915, il se rendit néanmoins à la mer avec sa famille et ruissit à esquisser ce qu’il projetait comme une série de Six sonates pour instruments divers, par Claude Debussy, musicien français. La Sonate (troisième de la série prévue de six) fut achevée en 1917 et est dédiée à sa femme Emma. Il s’agit de sa dernière œuvre complète.

Lors de sa création à Paris, le 5 mai 1917, par le violoniste Gaston Poulet, Debussy parut alors sur scène pour la dernière fois avant sa mort, le 26 mars de l’année suivante. L’irrégularité du style et de la structure de la sonate est telle que le compositeur aurait pu aisément lui donner le titre de « fantaisie ». Elle est conçue avec la finesse, la transparence et ce parfait équilibre entre les instruments que l’on retrouve dans toute la production de Debussy.

© Gilles Potvin

Lire la suite

À propos

Angèle Dubeau
AN 2 8724
AN 2 8724
AN 2 8724

Start typing and press Enter to search