fbpx

Informations sur l'album

Depuis ses débuts précoces à l’âge de quatre ans, sous l’œil attentif d’un père trompettiste et d’une mère danseuse, James Ehnes renverse le monde de la musique avec sa technique et sa musicalité exceptionnelles. Surnommé le « Jasha Heifetz d’aujourd’hui » par le Globe and Mail, il a joué dans plus de 30 pays, et collaboré avec plusieurs chefs et orchestres parmi les plus prestigieux. Son vaste répertoire comprend aussi bien les pierres angulaires pour l’instrument de Bach que des œuvres pyrotechniques pour violon et orchestre ou des pages poétiques de Kreisler ou Dvo?ák.

À 13 ans à peine, le jeune musicien était déjà invité par l’Orchestre symphonique de Montréal ; aujourd’hui dans la trentaine, il est reconnu comme l’un des meilleurs violonistes de sa génération. Sa route aura été ponctuée de nombreux prix, dont un Grammy et six Junos. Déjà, en janvier 2002, on lui décerne le titre de « jeune artiste de l’année » aux Cannes Classical Awards pour son enregistrement des Partitas et Sonates pour violon seul de Johann Sebastian Bach – dont sont extraits ici le Prélude de la Troisième Partita et la Chaconne de la Deuxième Partita. En 2005, alors qu’il lance un disque de sonates pour violon et clavecin du même compositeur, il reçoit le convoité Avery Fisher Career Grant. Il a été récompensé de l’Ordre du Canada en novembre 2010 et est le plus jeune membre jamais élu à la Société Royale du Canada.
James Ehnes admet des affinités évidentes avec les pages de Fritz Kreisler, les considérant des joyaux du répertoire pour violon. On l’entend ici dans les célèbres Liebesfreud et Liebesleid (Joie d’amour et Tristesse d’amour) et le contagieux Tambourin chinois.
En prolongement, le violoniste interprète deux pages d’une grande tendresse signées Antonín Dvo?ák : une de ses Pièces romantiques et le mouvement lent de sa Sonatine.

James Ehnes démontre fougue et délicatesse dans deux œuvres lumineuses de Camille Saint-Saëns, son Introduction et Rondo Capriccioso et sa Havanaise, ainsi que l’intensément lyrique Méditation de Thaïs de Jules Massenet.

Interprète au jeu nuancé et d’une rare polyvalence, James Ehnes considère essentiel de respecter les intentions des compositeurs et servir la musique. Il admet ressentir le poids d’une intimidante responsabilité lorsqu’il enregistre. « Je dois m’assurer d’offrir le maximum afin que le son que je produis soit exactement tel que je le conçois. Je pense que mes enregistrements représentent bien ce que je fais et qui je suis en tant qu’artiste. »

© Lucie Renaud

Lire la suite

À propos

James Ehnes
AN 2 9128 Moments Baroques Piano
AN 2 9128 Moments Baroques Piano
AN 2 9128 Moments Baroques Piano

Start typing and press Enter to search