fbpx

Ils en ont parlé

Informations sur l'album

Un mot de Ludovic Bonnier

C’est à travers le dessin d’un spectacle que ces musiques sont nées. Le théâtre étant un lieu où l’on créé des codes qui n’ont de réel que l’émotion qu’ils dégagent, tout le reste n’est que convention, tout le reste n’est que jeu, comme chez les enfants.

Seulement, ici, on parle d’un album. Sans histoire, sans acteurs, ni décors, ni costumes, sans éclairages et sans mise en scène pour guider le voyage.

Je me suis donc appliqué à faire un travail de mise en son.

Pour y parvenir, il fallait maintenant créer une œuvre autonome traduisant toute la rage, la folie et surtout la grande humanité de ce texte, mais sans les multiples éléments que la représentation théâtrale nous offre.

Un peu comme l’oiseau qui quitte son nid…

Moby Dick, c’est l’ivresse que l’Homme trouve à se mesurer à « Dieu ».

Moby Dick, c’est la folie qui nous anime à posséder la nature.

Mais Moby Dick, c’est surtout toutes les racines de l’Amérique. Une convergence de gens, de cultures et de désirs tous aussi différents qu’improbables. C’est le vivre ensemble obligé dans un petit vaisseau d’or.

À l’image de l’Amérique, c’est un album « courtepointe », avec des accents d’Irlande, du Québec et d’Afrique, teinté de rock, de classique et d’atmosphères, mû par la liberté de faire avec ce qu’on a, de faire avec ce que nous sommes.

C’est aussi un travail inspiré par tous ces marins qui affrontaient épreuves et tempêtes avec, comme seuls outils, leur créativité et les moyens du bord.

Donc, en hommage à tous ces fils d’Amérique, aucun synthétiseur, échantillonnage, Auto-Tune et autres trucages n’ont été utilisés dans cet opus, uniquement la créativité et les moyens du bord.

Entre la perfection et la justesse de l’émotion, je choisirai toujours l’émotion, je choisirai toujours l’humanité.

Moby Dick – Argument du spectacle

Île de Nantucket, par une nuit noire et froide. Ishmaël est désœuvré, sans le sou. Pour fuir son malheur et par goût de l’aventure, il songe à s’embarquer à bord d’un baleinier, y chasser sans ménagement pendant quelques années, se perdre – ou se trouver – dans le paysage des mers infinies. Avec Queequeg, l’étranger des îles qu’il vient tout juste de rencontrer, il s’engage sur le Péquod, malgré les mises en garde de l’inquiétant Élie croisé sur le port : le baleinier, selon ses prophéties, est condamné à un naufrage que provoquera Moby Dick, la grande baleine blanche qui nourrit les légendes maritimes les plus effrayantes.

Le navire largue les amarres sous ces funestes augures, tandis que le capitaine Achab ressasse son projet vengeur. Car la mission commerciale, remplir les cales d’huile de baleine, n’est qu’un prétexte pour servir son véritable objectif, son obsession maladive : retrouver et détruire la baleine blanche qui jadis lui a ravi une jambe et l’a défiguré. Tuer Moby Dick. Le second du capitaine, Starbuck, essaie tant bien que mal de le ramener sur le droit chemin – celui du devoir marchand et chrétien –, mais Achab, arrogant, s’entête à défier la nature et le dieu qui a créé le monstre marin, à trahir les marchands qui l’ont engagé, à attirer l’équipage dans sa folie.

Au fil des mois et des milles nautiques, des bêtes abattues et des tempêtes affrontées, les barils d’huile s’entassent dans les cales, tandis que la tension monte et que tous sentent approcher la fin redoutée du voyage. Dévoré par la rage, Achab scrute nerveusement la mer jusqu’à ce qu’enfin il aperçoive Moby Dick. L’équipage, suivant aveuglément son capitaine, lui livrera un combat épique. Mais la catastrophe annoncée se réalise : la baleine est la plus forte, le Péquod sombre dans le Pacifique et, avec lui, la noire démence du capitaine.

La nature sauvage et indifférente l’emporte sur l’homme.

Hélène Jacques

La pièce de théâtre Moby Dick, mise en scène par Dominic Champagne, est une coproduction du Théâtre du Nouveau Monde et du Théâtre il va sans dire
Texte de Bryan Perro et Dominic Champagne, d’après l’œuvre d’Herman Melville
Direction Artistique et Générale du TNM : Lorraine Pintal

Lire la suite

À propos

AN 2 8798 Ravel Debussy Sonates
AN 2 8798 Ravel Debussy Sonates

Start typing and press Enter to search