Kuhlau Grandes Sonates Op. 71 83

Kuhlau: Grandes Sonates pour le piano-forte et flûte obligée, opus 71 et 83

Compositeurs
Date de sortie 13 avril 2018
Numéro de l'album AN 2 9530
Periodes Romantique

Informations sur l'album

Dans notre approche de la musique de Kuhlau, Mika Putterman et moi avons été inspirés par des chercheurs tels que Bruce Haynes et Clive Brown qui soulignent la disparité entre l’interprétation romantique actuelle, qui prétend prêter allégeance aux pratiques d’interprétation historiquement informées, et la preuve documentaire. Nous avons joué à partir des partitions séparées originales de l’époque (il n’y avait alors aucune partition complète) et avons tous deux trouvé que cela nous encourageait à traiter de temps à autre chaque ligne comme étant distincte de l’autre. Autant louée que condamnée par les commentateurs et les interprètes de l’époque, la modification extrême du tempo constituait sans aucun doute une caractéristique majeure des styles d’interprétation de la fin des années 1820 et 1830. En 1833, un écrivain fit l’observation suivante : « ritardando et accelerando alternent constamment. Ceci est déjà si ancré dans l’oreille musicale du public que ce dernier croit fermement qu’un diminuendo doit être joué au ralenti et un crescendo en accéléré ; on jouera une phrase douce (par exemple dans un allegro) plus lentement, un passage plus puissant avec plus de rapidité. » En ce qui a trait à la modification du tempo, Mika Putterman et moi avons tenté de reproduire les conseils nuancés de Crelle (1823) et de Czerny (1839-1846), tenant compte aussi de plusieurs autres sources. Nous comprenons que les résultats pourraient être quelque peu controversés ; néanmoins, nous les présentons ici comme le fruit d’une expérimentation engagée et confiante de l’interprétation historique romantique.

Erin Helyard, © 2018

Traduction française : Hélène Montpetit

Lire la suite

À propos

Mika Putterman
Erin Helyard
Friedrich Kuhlau

Start typing and press Enter to search