fbpx
AN 2 9823-4

Mozart: Intégrale des sonates pour pianoforte et violon, vol.2: Sonates Auernhammer

Date de sortie 18 janvier 2005
Numéro de l'album AN 2 9823-4
Periodes Classique

Informations sur l'album

Les Sonates viennoises de Mozart pour pianoforte et violon

Collectivement, les sonates K.296 et 376-380 — communément appelées « Sonates Auernhammer » (Mozart les a dédiées à son élève de piano, Josepha Auernhammer) — représentent la carte de visite de Mozart à Vienne: ce sont les premières œuvres de musique de chambre qu’il ait publiées après son installation définitive dans la capitale impériale. Par certains aspects, elles évoquent la musique qu’il venait de composer dont l’opéra Idomeneo et même la série antérieure de sonates K.301-306; d’autres aspects annoncent le style des textures plus dépouillées dont il va se servir jusqu’en 1784 et tout particulièrement les concertos pour piano K.413-415, écrits à l’hiver 1782-1783. Elles sont « riches en idées nouvelles », comme l’a écrit un critique dans le Magazin der Musik de Carl Friedrich Cramer, et pleines de surprises: la K.378 comprend un mouvement de sonate à trois thèmes (une pratique plus courante au XIXe siècle), un mouvement lent expressif et un Rondo final avec un deuxième couplet dans la tonalité principale qui surprend par son changement de mesure; l’Adagio recherché en sol majeur de K.379 débute comme une sonate (y compris une reprise de la première partie), mais il se dirige ensuite vers une demi-cadence qui n’amène aucune récapitulation, mais un Allegro tumultueux en sol mineur; tandis que la K.380, peut-être l’une des plus brillantes de la série — et une conclusion adéquate — exploite non seulement les relations de tonalité typiques de la musique romantique (le mouvement central, en sol mineur, est à une tierce des mouvements adjacents en mi bémol), mais aussi un peu du sens de fantaisie de cette époque plus récente: la section du développement du premier mouvement commence et finit par un nouveau thème.

C’est avec la publication des sonates K.296 et 376-380 que Mozart se fait connaître à Vienne en tant que compositeur accompli et non plus comme le petit prodige qui faisait des tournées avec son père, une ou deux décennies auparavant (à Vienne, à trois reprises, en 1762, 1767-68 et 1773). Les sonates ont un succès immédiat. Les sonates sont même favorablement reçues en Italie où la musique de Mozart n’était pas très appréciée à l’époque. Contrairement aux dernières œuvres de Salzbourg (dont la Sinfonia concertante pour violon et alto, K.364 et son opéra de Munich Idomeneo), caractérisées par des gestes formels recherchés et une exploitation presque volontaire de textures complexes, les sonates de 1781 sont compactes, d’une écriture succincte, presque des œuvres de vulgarisation. En même temps, on y trouve peu de compromis en ce qui concerne la qualité et le raffinement de l’écriture. Mozart cherche apparemment à séduire toutes les strates de la société musicale viennoise. Le rôle principal dans ces sonates appartient au piano comme déjà dans la sonate K.296 (voir AN 2 9821), au passage difficile en double-croches dans le développement du premier mouvement, le clavier domine comme dans un passage semblable de la section centrale de l’Andante. Le charmant final en rondeau comprend une mélodie que Mozart va utiliser comme thème dans son Rondo pour piano, K.485. Les deux sonates en fa majeur pour clavier et violon K.376 et 377 sont aussi des œuvres charmantes, d’une gamme semblable à la sonate K.296 en do majeur de 1778. Les sonates viennoises font appel à plus de virtuosité, non seulement dans les sections de développement, mais du début à la fin, pour le violon ainsi que pour le clavier. Les instruments sont des partenaires plus égaux qu’auparavant (par exemple dans la figure d’accompagnement confiée au violon au début de l’Andante de la K.376). Le mouvement de variations en ré mineur de K.376 est particulièrement beau, surtout la variation no 5 en mode majeur, où le canon entre le violon et la main droite du piano, d’une écriture recherchée, garde néanmoins une étonnante simplicité.

Non moins remarquable est la sonate K.526, écrite en août 1787, peut-être la plus grande des sonates pour violon de Mozart. Son mouvement lent est, à bien des égards, à l’opposé de celui de la K.454 (voir AN29822); ce mouvement complètement dénué de mélodie (ou du moins de mélodie traditionnelle) consiste principalement en une série de gestes d’accompagnement, avec des changements soudains et expressifs du majeur au mineur. Les deux mouvements extérieurs sont des ébats brillants qui n’arrivent jamais à se décider métriquement: le Molto Allegro du début vacille entre 6/8 et 3/4, tandis que le Finale alla breve, un des plus longs rondos des œuvres de musique de chambre de Mozart, donne une forte impression dans le premier couplet (ainsi qu’à la fin du mouvement), d’être décalé d’une demi-mesure. Ce mouvement est basé en partie sur un thème du Trio pour clavier, violon et violoncelle op. 5 no 5 de Carl Friedrich Abel. Abel, qui avait fait la connaissance de Mozart à Londres en 1764 et 1765, est mort le 20 juin 1787; on est tenté de penser que, par cette citation, Mozart a voulu lui rendre un hommage comme il l’avait fait en incorporant un thème d’une ouverture de J.C. Bach dans le mouvement lent de son concerto K.414, peu de temps après la mort du Bach « de Londres », au début de 1782.

K.526 a été précédé de la sonate K.481, achevée le 12 décembre 1785 et publiée par Franz Hoffmeister (qui a aussi publié la Sonate en la majeur) en 1786. Le premier mouvement de cette sonate en mi bémol est un Allegro très gai et fluide. L’Adagio est rempli de douces émotions, véritable expression d’un amour languissant, si je puis dire, et le changement de tonalité que Herr M. se permet à deux reprises dans ce mouvement, non sans dureté, produit aussi un bon effet. La conclusion est un Allegro avec six variations.

© Cliff Eisen
Traduction: Ariane Dind

Lire la suite

À propos

AN 2 8798 Ravel Debussy Sonates
AN 2 8798 Ravel Debussy Sonates
AN 2 8798 Ravel Debussy Sonates

Start typing and press Enter to search