fbpx
AN 2 9183 Schubert Intégrale Sonates Piano Vol. 3

Schubert : Intégrale des sonates et œuvres majeures pour piano, Vol. 3 - La force du destin

Compositeurs
Interprètes
Date de sortie 09 octobre 2020
Numéro de l'album AN 2 9183
Periodes Romantique
Genres Piano

Ils en ont parlé

Informations sur l'album

La création est geste gratuit, libre et imprévisible de l’homme.
– Saint-Exupéry

Contrairement à Mozart et Beethoven, Franz Schubert ne prétend pas au titre de virtuose ni d’habile improvisateur et ne se produit jamais en public. À la différence de Bach et Haydn, il n’est pas attaché à une cour ou une Église. Il peut ainsi être considéré comme le premier compositeur au sens où on l’entend aujourd’hui : un musicien qui écrit avant tout pour répondre à un appel intérieur, celui de la beauté de la musique qui se suffit à elle-même.

Très précoce et travailleur acharné, le jeune Schubert de 20 ans a déjà composé plus de 500 oeuvres. Il peut se considérer, à juste titre, le successeur légitime de la grande école viennoise. La Sonate en mi bémol majeur, D. 568, date de cette époque. Une des six sonates composées en 1817 – une annus mirabilis pour Schubert – c’est une oeuvre lumineuse et optimiste, débordante de fantaisie. La combinaison d’une sensibilité sincère et d’une pincée de nonchalance lui confère une délicieuse légèreté, teintée d’un soupçon de mélancolie.

Le mouvement initial, un Allegro moderato à 3 temps, ouvre sur un simple arpège de mi bémol majeur, dont la grâce prépare la venue du deuxième thème, une irrésistible mélodie dansante d’où émane les échos des grands bals viennois. L’Andante molto est construit comme un air d’opéra dramatique, un clin d’oeil à la grande popularité du répertoire italien. Le Menuetto & trio se déploie sublimement, donnant l’impression que cette forme est depuis toujours gravée dans son âme de musicien. Le finale est encore plus charmant que les mouvements précédents. Il butine longuement, sans jamais se presser, visitant les petits bonheurs d’un jeune homme de 20 ans comme un ruisseau qui lentement traverse une paisible forêt.

La dure réalité rattrape éventuellement le jeune musicien. Les éditeurs refusent ses oeuvres. Il manque cruellement d’argent. Atteint de la syphilis, il côtoie intimement la souffrance. En 1825, Schubert est plus que jamais conscient de son génie, mais aussi de son destin tragique. Créateur libre, constamment en quête de l’indicible, il demeure largement ignoré du tout Vienne musical. Il continue néanmoins à écrire sans relâche une suite de chefs-d’oeuvre. Sa Sonate en la mineur, D. 845, traduit fidèlement en musique son funeste sort. Le Moderato ouvre sur le même thème que sa mélodie contemporaine Totengräbers Heimweh (La complainte du fossoyeur), D. 842. Schubert y contemple la mort, synonyme de deuil, mais aussi de délivrance. Intraitable, sans compromis, rythmiquement puissant et inexorablement en mouvement vers l’avant, c’est un morceau au caractère légendaire, massif et impressionnant.

Le mouvement lent est un rare thème et variations, une apparition unique dans les 20 sonates pour piano. La forme suit à la lettre la recette classique qui consiste à augmenter graduellement la vitesse des sections avant d’exploser de douleur dans la variation en mineur. Sa grande humanité, touchante et intime, en fait le sommet expressif de l’oeuvre. Intermède anguleux et énergique, l’énigmatique Scherzo sautille de notes répétées en syncopes, d’envolées virtuoses en pauses surprenantes, ce qui rend le contraste avec le trio, une délicate berceuse, encore plus émouvant. Pour conclure, Schubert rend hommage à Mozart avec un Allegro vivace qui démontre une grande admiration pour son aîné. Ce mouvement perpétuel se calque sur le troisième mouvement de la sonate K. 310 en la mineur. C’est un morceau jubilatoire qui alterne entre murmures et cris, douceur et douleur, fruit d’une âme dont la fragilité fut porteuse d’une créativité qui émerveille encore à ce jour.

© Mathieu Gaudet

Lire la suite

À propos

Mathieu Gaudet
AN 2 8797 Le rappel des oiseaux

Start typing and press Enter to search