fbpx
David Briggs

David Briggs

L’organiste David Briggs, artiste en résidence à la cathédrale St. John the Divine, à New York, mène de front les carrières de concertiste et de compositeur. Il a été récemment loué par le quotidien New York Times comme étant « l’un de nos meilleurs organistes ». David Briggs s’est forgé une réputation internationale en tant qu’artiste sachant rendre sa musique fascinante, passionnante et accessible pour un public le plus large et varié possible. Il contribue ainsi activement à maintenir vivants l’intérêt et l’appréciation pour l’orgue, cet instrument magistral, que ce soit pour la génération actuelle ou pour les suivantes.

Chaque année, David Briggs donne plus de 60 concerts dans le monde. Parmi ses engagements les plus récents figurent des récitals au Royal Albert Hall de Londres, à Notre-Dame de Paris et à l’Auditorio Nacional de Música de Madrid, sans oublier ses nombreuses prestations dans les prestigieuses salles de concert américaines, comme Duke University Chapel, Overture Hall à Madison et Grace Cathedral à San Francisco.

Le vaste répertoire de David Briggs s’étend sur cinq siècles. Il est souvent acclamé pour ses brillantes transcriptions d’œuvres tirées du répertoire symphonique, qu’elles soient de la plume de Schubert, Tchaïkovski, Elgar, Bruckner, Ravel, Bach ou Mahler, dont David a transcrit les symphonies 2, 3, 4, 5, 6 et 8. Ces transcriptions permettent au public de découvrir les riches possibilités sonores de l’orgue sous un angle inédit. David Briggs aime également se prêter au jeu de l’improvisation, utilisant volontiers un thème suggéré par un membre du public comme point de départ. Ses talents d’improvisateur ont d’ailleurs été décrits comme étant « phénoménaux » par Andrew McGregor, de la BBC. Ce musicien polyvalent improvise aussi, à l’occasion, l’accompagne- ment sonore de films muets classiques.

À propos de cet enregistrement des chansons de Mahler, David Briggs mentionne : « J’ai été conquis d’emblée par le projet de retravailler ces trois magnifiques cycles de mélodies de Mahler et ravi à l’idée d’une collaboration avec David Pike. Il existe de nombreux enregistrements de ces Lieder avec accompagnement au piano, mais la possibilité de réaliser un enregistrement sur l’instrument phénoménal qu’est le nouvel orgue Eule de la Konstantin-Basilika, retravaillant ces pages opulentes à partir de leur source même, pour en offrir une nouvelle version, m’a tout de suite emballé. À mon avis, cet instrument possède des qualités sonores qui égalent, ou dépassent peut-être même, celles d’un orchestre symphonique. Il est capable d’exprimer un éventail infini d’émotions d’une manière viscérale et merveilleusement expressive. L’acoustique exceptionnelle de la basilique à Trèves ajoute une dimension supplémentaire unique à ce projet. »

david-briggs.org

Crédit photo : Amir El Etr

Start typing and press Enter to search