fbpx
Emile Naoumoff

Emile Naoumoff

Emile Naoumoff est né en 1962 à Sofia, en Bulgarie. Il est le dernier disciple de Nadia Boulanger. Très jeune enfant, il joue du piano, compose, fait de la direction d’orchestre, de l’orgue, de l’accompagnement vocal en même temps que ses études. Il obtient plusieurs brillants premiers prix au Conservatoire Supérieur et à l’école Normale de Paris et reçoit la Médaille de la Ville de Paris puis le prix de composition de l’Académie des Beaux-Arts.
A l’âge de 10 ans, il compose et joue son propre concerto pour piano sous la baguette de Yehudi Menuhin. Adolescent, il joue à la Philharmonie de Berlin puis dans toute l’Europe. Il fait régulièrement des tournées dans le monde entier et participe à de très nombreux festivals. Il joue, notamment avec Yoyo Ma, Gidon Kremer, Gary Hoflmann, Mistristlav Rostropovitch, avec la collaboration de chefs prestigieux comme Slatkin, Zinman, Navarro, Kitaenko, lnball, Levy, Berglund, Maag, Lombard, Krivine, Tchakarov, lwaki, Fedossev,
Leppard. Il enregistre des oeuvres de Mozart – enregistrement salué par la presse Américaine – l’intégrale du « Clavier Bien Tempéré » de Bach, des sonates de Beethoven, de Schubert, des oeuvres choisies de Poulenc, Debussy, Françaix ainsi que des transcriptions comme « l’Oiseau de Feu » de Stravinsky, des reconstitutions d’oeuvres originales de Glenn Gould, de Lily Boulanger… Il crée, au Festival de Flaine, « La fin de Satan » de Victor Hugo, qu’il met en musique pour piano, percussions et récitant.
Emile Naoumoff dirige une collection d’éditions critiques chez Van de Velde (Paris) et rédige « Passeport pour un musicien curieux ». Il donne des « Master-class » partout dans le monde, et il a créé son académie au Château de Rangiport (Gargenville – France) dans la tradition pédagogique de Nadia Boulanger.
Professeur au Conservatoire de Paris, il conseille des jeunes concertistes, et participe à de nombreux jurys internationaux.

Start typing and press Enter to search