fbpx
Francine Kay

Francine Kay

Francine Kay est reconnue pour son «brio poétique», sa «présence magnétique», et «la beauté des sonorités, souvent d’une exquise délicatesse et d’une authenticité bien personnelle.» Elle s’est illustrée comme soliste avec plusieurs orchestres symphoniques à travers le pays. Comme récitaliste et chambriste, elle a donné des concerts à travers le Canada, les États-Unis et l’Europe, dans les grands centres tels Londres, New York (Carnegie Hall), Paris (salle Gaveau) et Nice. Elle a également fait l’objet de plusieurs radio et télé diffusions sur les ondes de CBC mais également à l’échelle internationale. Son premier enregistrement, entièrement consacré aux Préludes de Debussy a reçu une nomination pour un prix Juno en 1996, ayant séduit le public et la presse et classé parmi les ouvrages de référence pour cette œuvre. Après ses débuts au St. Lawrence Centre de Toronto, le Toronto Star écrivait que «Francine Kay sait allier poésie et intelligence». Elle a fait ses débuts avec le Toronto Symphony en 1988. En 1989, elle fut la première récipiendaire du «Career Development Award», offert par le «Women’s Musical Club» de Toronto. Cette même année, elle créait Four Contrasting Moods, une œuvre de l’éminent compositeur canadien Oscar Morawetz. Francine Kay a reçu sa formation musicale à Montréal, où elle a étudié avec Yvonne Hubert. Elle a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise de la Juilliard School of Music, où elle a étudié avec Adele Marcus. Par la suite, elle a poursuivit sa formation avec Marek Jablonski et Leon Fleisher. Elle a souvent participé comme soliste aux activités de la Banff School of Fine Arts. Elle est également diplômée du Royal Conservatory of Music et du Tanglewood Music Centre. Francine Kay est membre des facultés du Royal Conservatory of Music de Toronto et de la Wilfrid Laurier University.

Start typing and press Enter to search