fbpx
Gino Quilico

Gino Quilico

GINO QUILICO

Baryton

Reconnu en tant qu’interprète du répertoire français et italien, le baryton lyrique Gino Quilico s’est produit sur les scènes des plus grandes maisons d’opéra du monde, telles que le Metropolitan Opera, La Scala de Milan, le Royal Opera House de Covent Garden, l’Opéra d’état de Vienne et l’Opéra de Paris.

Il a travaillé avec les plus illustres chefs d’orchestre, parmi lesquels Herbert von Karajan, Leonard Bernstein, Seiji Ozawa, James Levine, Lorin Maazel, Zubin Mehta, Georges Prêtre et Kent Nagano. Il a fait ses débuts au Metropolitan Opera en 1987, alors qu’il tenait le rôle de Lescaut dans Manon. Ce fut le début d’une longue et fructueuse collaboration qui le mena à chanter quelque 150 fois sur la célèbre scène. La même année, son père Louis Quilico et lui y chantèrent ensemble. Il s’agissait de la toute première fois qu’un tandem père-fils se produisait simultanément au Metropolitan en plus de 103 ans d’existence.

Il a chanté pour la reine Élisabeth II au Centre national des arts d’Ottawa et fut également invité à chanter lors d’une audience privée avec le prince Charles et la princesse Diana à l’ambassade canadienne de Londres. Il a également joué dans les versions cinématographiques de La bohème et Orfeo ainsi que dans de nombreuses vidéos d’opéra. Il a été l’invité de l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Toronto et l’Orchestre symphonique de Boston. En Europe, il a été soliste invité de l’Orchestre national de France, l’Orchestre philharmonique de Vienne, l’Orchestre philarmonique de Berlin et le Bayerische Rundfunk de Munich.

En 1988, il était nommé Artiste de l’année par le Conseil canadien de la musique. En 1993, il était reçu Officier de l’Ordre du Canada en reconnaissance de ses réalisations et contributions au monde musical. Gino Quilico a participé à plus d’une vingtaine d’enregistrements d’opéras. Il est récipiendaire d’un Grammy Award pour sa participation dans Les Troyens de Berlioz avec l’Orchestre symphonique de Montréal. Son disque Noël lui a valu son premier disque d’or.

Start typing and press Enter to search