fbpx
Hervé Niquet

Hervé Niquet

Comme les compositeurs de l’époque baroque, dont il côtoie aujourd’hui les œuvres, Hervé Niquet est un musicien complet. En plus du clavecin, de la direction d’ensemble et de la composition, il a également étudié le chant. Dès l’âge de 17 ans, il s’oriente vers la formation et la direction chorales. En 1980, il est nommé chef de chant à l’Opéra National de Paris. En 1985, pour la réouverture du Ballet de Monte-Carlo, il compose, à la demande de S.A.S. la princesse Caroline de Monaco, un ballet pour orchestre inspiré du roman de Stefan Zweig, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme. Formé dans les principaux ensembles baroques d’Europe, Hervé Niquet développe une affinité pour le grand motet français des XVIIe et XVIIIe siècles. Afin de faire revivre ce répertoire encore méconnu, il fonde Le Concert Spirituel en 1988, ranimant ainsi la célèbre institution française de concerts publics des règnes de Louis XV et Louis XVI. Hervé Niquet montre également un goût très affirmé pour le théâtre lyrique. Outre une production de King Arthur de Purcell et un enregistrement de Pigmalion de Rameau, Le Concert Spirituel est le premier ensemble à avoir enregistré un opéra de Rossini sur instruments d’époque (La Cambiale di Matrimonio). La discographie de l’ensemble est d’ailleurs fort impressionnante, regorgeant d’œuvres inédites du répertoire baroque français. En 1996, Le Concert Spirituel présentait Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier à l’Opéra comique, au Grand théâtre de Dijon, au Théâtre de Nancy et de Lorraine et à l’Arsenal de Metz, où l’œuvre a été enregistrée par la maison Naxos.

Start typing and press Enter to search