fbpx
Isabel Bayrakdarian

Isabel Bayrakdarian

Admirée autant pour son éblouissante présence sur scène que pour son étonnante musicalité, la soprano Isabel Bayrakdarian a suivi le plus personnel des parcours. Elle réussit à mêler à sa carrière internationale d’opéra une enviable série de récitals, de concerts avec orchestre et de projets cinématographiques.Applaudie aux opéras de Salzbourg, Paris, Chicago, Toronto — entre autres — dans des personnages mozartiens aussi exceptionnels que Susanna (Le Nozze di Figaro), Zerlina (Don Giovanni) et Pamina (Die Zauberflöte), Mme Bayrakdarian est également célèbre pour ses interprétations de répertoires plus rares, tels que Benvenuto Cellini de Berlioz et View from the Bridge de William Bolcom — ces deux œuvres au Metropolitan Opera. Elle est aussi une interprète de Handel de tout premier ordre, ayant incarné les personnages de Cléopatre (Giulio Cesare), Romilda (Serse) et Emilia (Flavio) à Bruxelles, Paris et Dresde. Un autre rôle-fétiche pour Mme Bayrakdarian est Rosina dans Il Barbiere di Siviglia de Rossini, qu’elle a récemment chanté au Lyric Opera de Chicago et à la Canadian Opera Company.Isabel a commencé ses études de chant alors qu’elle étudiait l’ingénierie biomédicale à l’Université de Toronto. En 1997, elle reçut son diplôme d’ingénieur avec mention et gagna les Auditions du Conseil National du Metropolitan Opera. Depuis, la soprano canadienne d’origine arménienne a chanté sur certaines des scènes les plus prestigieuses du monde, telles que Carnegie Hall et le Lincoln Center à New York et elle eu le privilège de collaborer avec des chefs aussi illustres que Christoph Eschenbach, James Levine, Nikolaus Harnoncourt, Kent Nagano, René Jacobs, Michael Tilson Thomas, Sir Andrew Davies, Richard Bradshaw et le chef et violoniste Pinchas Zukerman.Mme Bayrakdarian peut être entendue sur la bande sonore du film Le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours, un disque couronné par un Grammy, ainsi que sur celle du film canadien Ararat, qui a reçu de nombreux prix. Son premier disque, Joyous Light, est rapidement devenu no 1 au Canada dans les hit-parades classiques en 2002 et son second disque, Azulão, a reçu le prix Juno 2004, l’équivalent canadien d’un Grammy.Elle a reçu de nombreux prix et autres récompenses, en particulier le premier prix du concours «Operalia» de Plácido Domingo, la médaille du Jubilée d’Or de la Reine Elizabeth II, une Bourse du Conseil des Arts du Canada, le Prix Leonie Rysanek de la Fondation George London ainsi qu’une bourse honorifique du Conservatoire Royal de Musique de Toronto.

Start typing and press Enter to search