fbpx
Julia Doyle

Julia Doyle

Julia Doyle, soprano, est née dans le nord de l’Angleterre et a obtenu une bourse en chant choral de l’Université Cambridge, avant de se consacrer à une carrière soliste. Récemment décrite comme étant « radieuse, intelligente et totalement charmante » par The Guardian (Royaume-Uni) et « procurant des frissons » par Gramophone, Mme Doyle poursuit une carrière de soliste et de choriste, aussi bien au Royaume-Uni qu’ailleurs en Europe.

On a récemment pu entendre cette spécialiste des répertoires de la Renaissance et baroque avec plusieurs ensembles et chefs prestigieux, notamment sur un enregistrement de Dwadziesci Koled de Lutoslawki, dans Elijah de Mendelssohn (Orchestra of the Age of Enlightenment/Jeffrey Skidmore), The Fairy Queen de Purcell au Mozarteum de Salzbourg (Camerata Salzburg/Sir Roger Norrigton), Le Messie de Handel au St. John’s Smith Square (Polyphony/Layton) et au Cadogan Hall (the King’s Consort/Halls), Orfeo de Monteverdi (La Musica) à l’émission de la BBC Radio 3 Discovering Music diffusée du York Early Music Festival, des extraits des Boréales et Dardanus de Rameau aux BBC Proms, Castor et Pollux (une suivante d’Hébé) à la Salle Pleyel de Paris et Quatre Versets d’un motet de Couperin à la Salle de concerts (English Baroque Soloists/Sir John Eliot Gardiner), les Vespro della Beata Vergine de Monteverdi à la cathédrale de Westminster (New London Consort/ Martin Baker), le Magnificat de J.S. Bach à la cathédrale de Vérone, au Teatro olympico de Rome et au Cadogan Hall de Londres, les Cantates de l’Avent à la cathédrale The Sage Gateshead de Braunschweig et au Concertgebouw d’Amsterdam, ainsi que les Cantates BWV 19, 130, 149 et 198 à la Thomaskirche de Leipzig, à la St. Elizabeth Church de Wroclaw et au Duomo de Pise (English Baroque Soloists/John Eliot Gardiner).

Start typing and press Enter to search