fbpx
Karin Kei Nagano

Karin Kei Nagano

Née en 1998 à Berkeley en Californie, Karin Kei Nagano a commencé l’apprentissage du piano à l’âge de trois ans. Elle a travaillé avec des pianistes de renommée internationale, dont feu Germaine Mounier, feu Vera Gornostayeva, Igor Lazko et Colette Zerah. Puis, plus récemment avec Rita Wagner et Peter Frankl.

En février 2014, Karin Kei Nagano a lancé son premier album sous étiquette Analekta, sur lequel elle joue deux des premiers concertos pour piano de Mozart, nos 12 et 13, accompagnée par le Cecilia String Quartet. Elle a été encensée par la critique internationale : « Elle est un modèle d’interprétation […] un jeu éblouissant, plein d’esprit […] débordant de personnalité » (Gramophone).

Karin Kei Nagano débute la compétition internationale en 2007 et remporte le premier prix du Concours international de piano Scriabine, le premier prix et le prix de la meilleure interprétation du Concours international de Berlin, ainsi que le premier prix du Concours international Anton Rubinstein (2009-2010). Depuis ses débuts dans une performance du Concerto pour piano no 8, K. 246, de Mozart, sous la direction de Wachtang Korisheli, elle s’est produite avec de grands orchestres internationaux et dans plusieurs festivals à travers le monde, dont : Bayerische Staatsorchester, l’Orchestre symphonique de Montréal, Tafelmusik Baroque Orchestra, Moscow Soloists Chamber Orchestra, Tokyo Philharmonic Orchestra, Tokyo Symphony Orchestra, Yomiuri Nippon Symphony Orchestra, Asia America Symphony et Schwäbisches Sinfonieorchester.

À titre de soliste, Karin Kei Nagano a travaillé avec des chefs d’orchestre comme Yuri Bashmet, Wolfgang Sawallisch, Allan Bergius, Kazuyoshi Akiyama, Tadaaki Otaka, David Benoit et Kent Nagano. De plus, elle a pris part à des projets de musique de chambre aux côtés d’artistes tels que Veronika Eberle, Matt Haimovitz et Edicson Ruiz, lors d’une performance à San Francisco. Elle a fait ses débuts à Los Angeles interprétant le Concerto no 1 de Beethoven sous la baguette de David Benoit et offert des concerts solos à la Virée Classique OSM à Montréal et à la Maison de la musique de Sorel-Tracy. De plus, elle a joué au Festival Harmonies d’Automne à Paris et en duo avec sa mère, la pianiste Mari Kodama, à La Fête de la Musique de Tremblant (Québec), au Oxford Piano Festival et au Bravo Niagara! Festival of the Arts à Niagara-on-the-Lake.

En 2016, Karin Kei Nagano a débuté ses études académiques à l’Université Yale, et plusieurs concerts comme soliste sont prévus à Paris, San Francisco, Montréal, Hambourg et au Japon. Quadrilingue – français, anglais, allemand et japonais – Karin Kei Nagano partage sa vie entre l’Amérique du Nord, l’Europe et le Japon. Ses intérêts vont bien au-delà du monde de la musique professionnelle; elle se passionne entre autres pour la création littéraire et la production de films.

Start typing and press Enter to search