fbpx
Max Richter

Max Richter

Acclamé comme le compositeur le plus influent de sa génération, le polymathe électroacousticien Max Richter défie toute description : il est bien sûr compositeur, mais aussi pianiste, producteur, « remixeur », collaborateur et, hors de tout doute, un des artistes les plus prolifiques en musique contemporaine.

À la fois influencé par Bach, le punk rock et la musique électronique, le monde sonore de Richter marie sa formation classique – il est gradué de la Royal Academy of Music et a étudié avec le célèbre compositeur Luciano Berio – aux nouvelles technologies. Le caractère mélodieux et poignant de son style distinctif allie le génie du minimalisme, l’électronique dernier cri et le multi-univers des productions musicales numériques. Time Out mentionne la « grande puissance émotionnelle » de sa musique, New Statesman évoque « sa beauté stupéfiante et sa profondeur » tandis que Classic FM et Pitchfork la disent « éblouissante » et The Guardian « langoureuse et transcendante ».

Au fil des ans, Richter s’est fait connaître par ses albums solo qui ont influencé et caractérisé ce genre musical, l’ont fait croître et ont marqué l’essor du mouvement néoclassique (The Independent, Pitchfork). Son œuvre colossale comprend également de la musique de concert, des opéras, des ballets, des installations d’art et de vidéos ainsi qu’une multitude de trames pour les films, le théâtre et la télévision.

La musique de Max Richter peut être entendue dans plus de 50 films. Il a écrit des trames musicales spécifiques pour, entre autres, la bouleversante critique de guerre, Waltz with Bashir d’Ari Folman plusieurs fois récompensée (Max Richter a reçu le prix du cinéma européen), Shutter Island de Martin Scorsese et The Leftovers, la première production de télévision (HBO) de Damon Lindelof après Lost. Parmi ses productions pour le théâtre, mentionnons Macbeth d’Alan Cumming, une version solo qui a triomphé sur Broadway et Black Watch du National Theatre of Scotland, acclamée à travers le monde. Max Richter a collaboré avec l’audacieux Wayne McGregor, chorégraphe en résidence du Royal Ballet, à la création de plusieurs productions reprises par, entre autres, Joffrey Ballet, Nederlands Dans Theater, Lucinda Childs, New York City Ballet, American Ballet Theatre, Dutch National Ballet, Semperoper de Dresden, Ballet du Rhin et Northern Ballet.

Traduction : Sonia Lussier

Start typing and press Enter to search