fbpx
Richard Grégoire

Richard Grégoire

Né à Montréal en 1944, Richard Grégoire est venu à la musique par le biais de ses expériences au sein d’orchestres de musique de danse. C’est ainsi qu’il s’est découvert une fascination pour tout ce qui concerne l’écriture musicale.

En 1963, il s’est inscrit à la faculté de musique de l’Université de Montréal et y a obtenu une Licence en l968. Il a étudié la composition avec le compositeur canadien Serge Garant. De 1968 à 1970, grâce à une bourse du Conseil des Arts du Canada et du Gouvernement français, il a été stagiaire au Groupe de recherches musicales (GRM) de l’ORTF sous la direction de Pierre Schaeffer. Au cour de ces deux années il s’est initié à la musique électroacoustique et a suivi parallèlement des cours de composition avec le compositeur français Gilbert.

De retour au Québec, bien qu’ayant un bagage de connaissances en musique classique traditionnelle et contemporaine, les circonstances du hasard l’ont ramené à nouveau vers la musique populaire. Dès 1971, il a travaillé abondamment en tant qu’arrangeur, orchestrateur et directeur musical autant dans le domaine du spectacle, de l’industrie du disque, de la télévision que de la publicité.Vers le début des années 80 lorsque la technologie moderne s’est élargie au domaine musical, Richard Grégoire s’est empressé d’en maîtriser l’utilisation afin de mieux répondre aux exigences et tendances du métier. À la même époque, l’essor du cinéma québécois offrait un nouvel horizon aux musiciens. Richard Grégoire y a découvert un mode d’expression à la mesure de sa polyvalence et de ses aspirations. Depuis lors il s’y est consacré et a composé des trames musicales pour de nombreux films, téléfilms et séries télévisées. On y retrouve des musiques de toutes les tendances: populaires, traditionnelles, classiques et contemporaines, exécutées tantôt par grand orchestre, tantôt par lui seul aux synthétiseurs et séquenceurs.En 1989, il a obtenu un succès populaire personnel grâce à la musique de la série télévisée «Les Filles de Caleb» (diffusée en France sous le titre de «Émilie la passion d’une vie»). Au Québec, ce succès a contribué à mettre en lumière le métier de compositeur de musique de film.

Au cours des dernières années Richard Grégoire a surtout composé des musiques de film pour grand orchestre dans un contexte dépassant désormais les frontières québécoises. C’est grâce a de multiples expériences de travail avec le réalisateur Yves Simoneau qu’il lui a été donné de composer la musique pour la série «Napoléon».Richard Grégoire a reçu le Prix Jutra-Hommage 2004 pour sa contribution à la production cinématographique québécoise. [ii-04]

Start typing and press Enter to search