fbpx
Viviane Hagner

Viviane Hagner

Née à Munich, la violoniste Viviane Hagner a récolté d’innombrables louanges pour sa musicalité hautement intelligente et son jeu passionné. Les critiques ont loué « son aisance et sa magnifique assurance » (The Times), écrit au sujet de l’un de ses récitals « qu’il vous donne le frisson, un déploiement magistral et presque ensorcelant de technique et de musicalité » (Washington Post). Le critique du Berliner Morgenpost a écrit quant à lui : « Écouter Viviane Hagner jouer du violon est une expérience enchanteresse… elle est une violoniste à la fois délicate et brillante. Dans son jeu, elle sait marier la réflexion et la luminosité de la façon la plus saisissante. »

Depuis ses débuts internationaux à l’âge de 12 ans et sa participation, l’année suivante, au fameux concert donné par les orchestres philharmoniques d’Israël et de Berlin sous la direction de Zubin Mehta à Tel-Aviv, Viviane Hagner a acquis une profondeur et une maturité qui transparaissent dans son jeu et dans sa présence scénique. Elle a joué avec les plus grands orchestres au monde dont le Philharmonique de Berlin, le Staatskapelle de Berlin, l’Orchestre philharmonique de la République tchèque, l’Orchestre d’état bavarois, le Chicago Symphony Orchestra et l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, sous la direction de chefs aussi prestigieux que Claudio Abbado, Vladimir Ashkenazy, Daniel Barenboïm, Riccardo Chailly ou Christoph Eschenbach.

Parmi ses concerts récents, mentionnons ceux qu’elle a donnés avec le New York Philharmonic sous la direction de Lorin Maazel, le Boston Symphony sous Charles Dutoit, le Philharmonique de Munich sous Hugh Wolff, le Philharmonia Orchestra sous Alexander Briger et une tournée avec l’Orchestre symphonique de Gothenburg et Mario Venzago.
Renommée pour ses interprétations sensibles et virtuoses, Viviane Hagner compte à son répertoire les grands concertos pour violon mais aussi des œuvres plus récentes, négligées ou oubliées. Elle défend notamment les œuvres de compositeurs tels Sofia Gubaidilina, Karl Amadeus Hartmann, Karl Goldmark et Witold Lutoslawki. Elle a créé le Concerto pour violon d’Unsuk Chin avec le Deutsche Sinfonie-Orchester Berlin et Kent Nagano en 2002 avant de le reprendre en tournée aux États-Unis. En 2006, après qu’elle eût créé le nouveau Concerto pour violon de Simon Holt avec le BBC Symphony Orchestra et Jonathan Nott, le Sunday Times écrivait qu’elle avait « saisi l’âme de la musique ».

Musicienne de chambre reconnue, elle a participé Festival de Pâques de Salzbourg, au Festival du Schleswig-Holstein, au Festival de Marlboro, au Festival de Ravinia et au Festival Mostly Mozart à New York en plus de jouer au Concertgebouw d’Amsterdam, au Palau de la Musica de Barcelone, au Konzethaus de Berlin, à la Philharmonie de Cologne, au Wigmore Hall de Londres et dans le cadre de la série newyorkaise 92nd St Y.

Viviane Hagner joue sur le Stradivarius « Sasserno » (1717), qui lui a été généreusement prêté par la Fondation pour la Musique Japonaise.

Start typing and press Enter to search