fbpx
William Sharp

William Sharp

Salué par le New York Times comme un « chanteur sensible et raffiné » capable d’évoquer « la personnalité de chaque morceau qu’il interprète », le baryton William Sharp continue d’être loué par la critique pour son travail en concert, à l’opéra ainsi qu’en studio d’enregistrement.

M. Sharp participe régulièrement au Mostly Mozart Festival du Lincoln Center, à l’Aspen Music Festival, au Colorado Music Festival et au Marlboro Music Festival, en plus de se produire avec le Bach Aria Group et la Haydn and Handel Society. Plus récemment, il a effectué un retour au New York Festival of Song dans un concert intitulé « Where we came from», a donné la première mondiale au Boston Early Music Festival d’Antiochus und Stratonica de Graupner, s’est joint au Bethlehem Bach Festival pour la première mondiale de A dream of time de Stephen Paulus et The Flower de Libby Larsen, et au Washington National Cathedral pour la Passion selon Saint Jean et le Messie de Handel.

D’autres engagements récents comprennent une apparition dans The Palace at Four A.M. de Scott Wheeler avec le Deutsches Symphonie Orchester Berlin, le Requiem de Brahms avec le National Philharmonic, ainsi que le War Requiem avec le Cathedral Choral Society. M. Sharp a fait partie la distribution de Four Saints in Three Acts et de Didon et Aénée de Purcell avec la Mark Morris Dance Company.

Musicien hautement respecté, M. Sharp a remporté de nombreux prix, dont celui du Carnegie Hall International Music Competition en 1987 ainsi qu’un Grammy pour l’album Arias and Barcarolles de Leonard Bernstein avec le New York Festival of Song en 1990. Il a également enregistré Gershwin’s Songs and Duets en collaboration avec la soprano Judith Kaye et le pianiste Steven Bluer.

Start typing and press Enter to search